Préparation à la plantation et mise en terre de votre Olivier ou Palmier :

Quel que soit l’arbre choisis, il convient de bien réfléchir au lieu d’implantation afin que celui-ci se développe correctement.

Pour vos Oliviers :

L’olivier est un arbre de type méditerranéen, il supporte et s’adapte très bien à la sècheresse, aux sols secs et à un environnement rocailleux. A contrario, un sol trop humide ou insuffisamment drainé peut lui être défavorable.
De préférence pensez à placer votre arbre dans une zone ensoleillée.
Les oliviers supportent des températures jusqu’à -15 °. Cependant, pour les régions aux hivers rudes une culture en bac est conseillée et cette espèce s’y adapte parfaitement.

Période de plantation :

L’olivier peut être planté toute l’année mais selon les régions certaines périodes de l’année lui seront plus favorables.
A bannir bien sûr les périodes de grand froid et de gel car même si il lui résistera par le futur cela pourrait compromettre son bon développement.
La période la plus favorable pour effectuer la plantation d’un Olivier se situe donc entre mars et octobre selon les régions.

Plantation en terre :

Pour la plantation il vous est recommandé d’effectuer un trou correspondant minimum à trois fois la taille de la motte (largeur et profondeur).
Vous prendrez soin d’arroser la motte de votre Olivier avant la mise en terre et éliminerez les rameaux (branches basses) pour réduire l’évaporation.
Si le sol est sec vous pouvez planter l’olivier à fleur du sol, en revanche si votre sol est humide il est préférable de l’enterrer à moitié de la motte et faire remonter la terre autour de celle-ci sur une surface suffisante pour que les racines puissent se développer et ne s’asphyxient pas.
Que ce soit en sol sec ou humide, il vous est conseillé d’effectuer un bon drainage dans le fond du trou avant la plantation avec l’aide de gravier car les oliviers n’aiment pas l’eau stagnante qui peut provoquer le pourrissement des racines.
Il vous est recommandé d’arroser abondamment après la plantation.
Par la suite, l’arrosage se fera toutes les semaines la première année en période chaude afin de favoriser le développement de l’arbre. Au printemps et en automne, une fois tous les quinze jours. Cesser l’arrosage en hiver.
La terre doit avoir sécher avant le nouvel arrosage.

Plantation en pot :

Vous pouvez garder votre olivier en pot à partir du moment où le contenant  est suffisamment grand pour que l’arbre puisse continuer à se développer.
Il est important de le rempoter avec un terreau adapté aux Oliviers ou un terreau de plantation avec une couche de gravier dans le fond du contenant.
Une fois celui-ci en pot, arrosez-le régulièrement mais sans excès soit environ deux fois par semaine si la terre en surface est sèche. La fréquence d’arrosage diminuera en période froide.

Précautions hivernales :

Il est nécessaire de protéger votre arbre durant la période hivernale. Pour cela vous pouvez le couvrir à l’aide d’un voile prévu à cet effet ainsi que protéger le pot et le tronc avec de la paille. En cas de fortes gelées il est conseillé de le rentrer dans une pièce lumineuse.

Enfin, pensez à l’abriter du vent si possible.

Pour vos Palmiers :

La famille des palmiers recense une large gamme de variétés qui permet aujourd’hui de les voir planter dans chaque région quel que soit le climat. Il convient simplement d’adapter le choix de la variété et son type de plantation selon le climat. Le Trachycarpus par exemple, résiste très bien à des températures jusqu’à-18°C.
Cette plante à l’avantage de pouvoir être placée en plein soleil ou à l’ombre il s’adapte très bien dans les  deux cas.

Période de plantation :

Le palmier appréciera un sol bien réchauffé pour la reprise de ses racines. Le printemps et l’été sont donc à privilégier.
Dans les régions bénéficiant d’un climat plus doux, la plantation peut avoir lieu quasiment toute l’année.

Plantation en terre :

Une terre riche et bien irriguée sera favorable à la plantation du palmier.
Vous creuserez un trou correspondant à au moins trois fois la taille de la motte et d’une profondeur d’un mètre environ. Plus le trou sera grand, meilleur sera le développement de l’arbre.
Que votre sol soit sec ou humide, il vous est conseillé d’effectuer un  drainage dans le fond du trou avant la plantation avec l’aide de gravier. Il convient ensuite de combler celui-ci avec un mélange de terre végétale et de terreau de plantation.
Votre motte sera à placer légèrement au-dessus du niveau de la terre en prévision du tassement de la terre. Elle devra également être bien imbibée d’eau avant la plantation.
Pour ce qui concerne l’arrosage, il conviendra d’arroser abondamment après la plantation.
Par la suite, celui-ci se fera toutes les deux semaines la première année afin de favoriser le développement de l’arbre.

Plantation en pot :

Vous pouvez garder votre palmier en pot à partir du moment où celui-ci est suffisamment grand pour que le palmier  puisse continuer à se développer.
Il est important de le rempoter avec un terreau adapté aux plantes méditerranéennes ou un terreau de plantation avec une couche de gravier dans le fond.
Une fois celui-ci en pot, arrosez-le régulièrement soit environ deux fois par semaine si la terre en surface est sèche.

Précautions hivernales :

Il est nécessaire de protéger votre palmier durant la période hivernale. Pour cela vous pouvez le couvrir à l’aide d’un voile prévu à cet effet ainsi que protéger le pot et le tronc avec de la paille. Il appréciera également d’être à l’abri du vent.